FANNY BOURRILLON et EUGENIE LEFEBVRE

Premier prix du Concours international Corneille en 2017 et lauréate du Concours international de chant baroque de Froville en 2013, Eugénie Lefebvre fait ses études au Centre de Musique Baroque de Versailles, puis à la Guildhall School of Music and Drama de Londres.

Sa passion pour l’opéra baroque lui fait aborder des partitions comme Actéon de Charpentier (Hyale), Rinaldo de Haendel (Armida), L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi (Nerone, Valetto),Teseo de Haendel (Medea), La Descente d’Orphée aux Enfers de Charpentier (Aréthuse), Les Plaisirs de Versailles de Charpentier (la Conversation), Cadmus et Hermione de Lully (Hymen), Les Amants Magnifiques de Lully (Caliste), le Pouvoir de l’Amour de Pancrace Royer (L’Imagination, Hersilie), Don Giovanni de Mozart, Les Fêtes Vénitiennes de Campra, Hippolyte et Aricie de Rameau, Giulio Cesare de Haendel, Médée de Charpentier, Orfeo ed Euridice de Gluck et Castor et Pollux de Rameau.

On l’entend également dans le répertoire sacré de Jephté de Carissimi à la Johannes Passion de Bach en passant par les Grands Motets de Pierre Robert, le Reniement de Saint-Pierre, la Messe de minuit et le Transfige dulcissime de Charpentier, la Maddalena a piedi di Cristo de Caldara et de Bononcini.

Son goût pour la scène l’amène à participer à la production du Bourgeois Gentilhomme avec l’ensemble la Rêveuse dirigé par Benjamin Perrot. Cette aventure de près d’un an et demi permet à Eugénie de se produire dans de nombreuses salles et théâtres à travers toute la France.

Elle apparaît en concert avec le Concert d’Astrée (E. Haïm), les Arts Florissants (W. Christie), Pygmalion (R. Pichon), l’ensemble Correspondances (S. Daucé), le Concerto Soave (J-M. Aymes), Sagittarius (M. Laplénie), La Rêveuse (B. Perrot), Les Symphonistes (O. Schneebeli), le Poème Harmonique (V. Dumestre) et l’Akademie für Alte musik Berlin.

Eugénie collabore régulièrement avec de jeunes ensembles talentueux tels que L’Escadron Volant de la Reine, Le Vertigo et Les Surprises avec lesquels elle grave ses premiers enregistrements en tant que soliste.

 

 

 

Fanny Bourrillon obtient au Conservatoire à Rayonnement Régional de Rennes le diplôme d’études musicales (DEM) de piano et de musique de chambre à l’unanimité du jury. En 2008, elle décide de poursuivre ses études musicales en Estonie, à Tallinn, jusqu’à l’obtention du Bachelor in performance studies. De retour en France, elle reçoit les conseils de Cécile Hugonnard-Roche au CRR de Saint-Maur-des-Fossés, tout en poursuivant des études de philosophie à l’université Paris IV-Sorbonne. Admise en 2011 à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg (Haute École des Arts du Rhin) dans la classe de la pianiste Amy Lin en Master professionnel d’interprétation musicale, elle obtient le diplôme en 2013 avec mention. La même année, elle s’est produite au festival international de Wissembourg dans un programme entièrement dédié au compositeur Robert Schumann.
Tout au long de son parcours musical, Fanny Bourrillon a eu la chance de recevoir les conseils de pianistes et pédagogues éminents tels que Arbo Valdma, Carlos Cebro, Ivari Ilja, Eugen Indjic, Natasa Veljkovic, Jura Margulis, Romano Pallottini, ou Pascal Rogé. Elle a suivi de nombreuses
masterclasses de piano en France et en Europe, ainsi, lors de l’université d’été de la ville de Pärnu, on a pu l’entendre dans le Concerto, Op.54 de Robert Schumann avec l’orchestre de la ville de Pärnu sous la direction de Jüri Alperten. En 2017, elle se produit avec l’Orchestre InterUniversitaire de Paris (OSIUP), sous la direction de Mehdi Lougraïda. Lauréate de la bourse du Royaume de la Musique de l’Académie Française, elle reçoit également une bourse pour une année d’étude à l’école russe de piano de Genève.
Passionnée par la musique d’ensemble, Fanny se tourne aujourd’hui vers l’accompagnement vocal et dirige l’ensemble COBALT. On a ainsi pu l’entendre
 en mars 2018 sur France Musique dans l’émission « Génération jeunes interprètes » avec la chanteuse Eugénie Lefebvre.
Aujourd’hui et conjointement à son parcours musical, Fanny Bourrillon est titulaire d’un Master d’esthétique et de philosophie de l’art de l’Université Paris-Sorbonne et est enseignante dans la discipline.

 

 

 

 

 

Theme by Anders Norén