FIAMMA ET FOCCO

EVENEMENT !!! Cette année, le trio féminin bien connu  invite un joueur de théorbe, Hugo le Mouel.

Guitariste, compositeur, enseignant, Hugo Le Mouël a nourri son amour des Musiques anciennes et de la Poésie anglaise par l’étude à l’université de Rennes et aux CRR de Caen et Chambéry. Après l’obtention d’une maîtrise en Littérature anglophone (2012), d’un CEPI de Guitare classique, d’un DEM d’Analyse sur la Renaissance anglaise, ainsi que les CFEM d’Histoire de la musique et d’Ecriture (2014), il continue aujourd’hui à se former à la pratique des instruments anciens à cordes pincées.

Violoniste, bassiste & contrebassiste, il joue aussi volontiers le oud et le sitar. Il écrit et se produit dans divers contextes d’expression, comme à la rencontre des musiques folk et improvisées (L’If, The Great Leavening Pack), au sein de la Compagnie des Chats d’Erwin (duo guitares/cirque contemporain), dans le champ des musiques actuelles (AsymmetRise, Wurm) ou depuis peu dans l’Ensemble Instrumental de Châteaulin.

Son activité pédagogique comprend l’enseignement de la guitare, de la contrebasse, la formation musicale, les pratiques d’ensemble et la direction d’ensembles vocaux. Mais c’est surtout via l’investissement dans les dynamiques départementales (en Savoie et dans le Finistère) de l’enseignement des Musiques actuelles qu’il affine avec ses collègues et auprès des groupes d’élèves, la recherche en composition et en création du discours musical et scénique.

Depuis 2017, il se consacre tout particulièrement à la pratique du Théorbe, et s’associe à la Soprano Marine Le Mouël et au metteur en scène Pascal Laillet pour la création d’un spectacle de théâtre musical sur une sélection de sonnets de Shakespeare : Is it Thy Will, où il compose dans le langage Renaissant du figuralisme anglais.

Marta Gliozzi

Après des études d’orgue, de clavecin, de piano et de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Turin, sa ville natale, Marta Gliozzi vient se perfectionner en France dans la classe du regretté M° Jean Boyer. Parallèlement elle poursuit ses études de chant et intègre différents ensembles vocaux en Italie puis en France sous la direction de personnalités telles que Padre Baroffio, Catherine Schröder, Giovanni Acciai, Claire Marchand, Michel Lasserre de Rozel.

Professeure certifiée d’orgue et titulaire de premiers prix de concours internationaux (Stresa, Arezzo, Ancona), elle a donné de nombreux concerts et récitals en France et à l’étranger. Elle enseigne actuellement l’orgue et la musique de chambre au Conservatoire de Brest métropole océane.

Passionnée par la musique ancienne, elle se produit en tant que soliste et continuiste au sein de nombreuses formations et auprès d’artistes de renom.

Co-auteur d’une anthologie d’orgue aux Editions buissonnières, en 3 volumes : « L’Orgue aux mille saveurs », elle a à son actif une riche discographie : ses deux derniers opus ont été enregistrés sur deux magnifiques instruments finistériens (« Europa Barocca » sur l’orgue B. Hurvy de la Basilique du Folgoët et « Un orgue en Bretagne «  sur l’orgue Dallam de l’église de Crozon ).

 

Flûtiste à bec et titulaire du certificat d’aptitude en musique ancienne, spécialité flûte à bec, Elodie Bouleftour obtient un diplôme de concertiste « Bachelor Konzert » ainsi qu’un Master de pédagogie à la Schola Cantorum de Bâle.

Elle a joué avec les ensembles : Les Alizés aux côtés de Clémence Comte, l’Ensemble 415 dirigé par Chiara Banchini et l’orchestre Collegium Orpheus dirigé par Jean-Marc Labylle.

Son perfectionnement dans les musiques anciennes l’amène vers la pratique du chant et du rebec notamment avec la formation de musique médiévale Alba Dolce dont elle est co-fondatrice.

Elodie est aussi membre de l’ensemble renaissance Capriol et Compagnie et de l’ensemble Tantad dirigé par Jacques Pellen.

Également passionnée de musiques et danses traditionnelles, elle s’est produite dans de nombreux bals folks en violon irlandais et cornemuse avec l’ensemble de cornemuses Centre-France et récemment en concert avec l’ensemble Vox Musae.Elodie enseigne actuellement la flûte à bec et la formation musicale à l’École Intercommunale du Cap Sizun et au Conservatoire à Rayonnement Régional de Brest.

 

À peine diplômée du CNSM de Paris, mention TB à l’unanimité, Jeanne Crousaud se voit confier deux premiers rôles, Ciboulette dans Mesdames de la Halle de Jacques Offenbach à l’Opéra Studio de Lyon et Le Petit Prince de Michael Levinas (Théâtre du Châtelet, Opéras de Lausanne, Genève, Lille…), dans lesquels elle remporte un vif succès.

Au cours de sa jeune carrière, Jeanne a déjà incarné de nombreux rôles mozartiens, et elle a aussi été soprano solo dans plusieurs cantates de Bach, le Dixit Dominus et le Messie de Haendel, le Gloria de Vivaldi, Ein Deutsches Requiem de Brahms et des motets de Campra et de Monteverdi.

Elle a également partagé la scène avec Felicity Lott au Festival Européen Jeunes Talents et eu l’occasion de travailler avec les plus grands chefs d’orchestre. Jeanne chante aussi régulièrement avec l’ensemble baroque Desmarest avec qui elle enregistre Enone dans La descente d’Orphée aux Enfers de Marc-Antoine Charpentier, en 2018.

En 2017- 2018, elle été, entre autres, artiste lyrique en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne , et a incarné le rôle de La Princesse dans La Princesse légère, création de Violeta Cruz à l’Opéra de Lille ainsi qu’à l’Opéra Comique de Paris.

Theme by Anders Norén