MARTA GLIOZZI et FRANCOIS PINEAU BENOIS

 

Marta Gliozzi

Après des études d’orgue, de clavecin, de piano et de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Turin, sa ville natale, Marta Gliozzi vient se perfectionner en France dans la classe du regretté M° Jean Boyer. Parallèlement elle poursuit ses études de chant et intègre différents ensembles vocaux en Italie puis en France sous la direction de personnalités telles que Padre Baroffio, Catherine Schröder, Giovanni Acciai, Claire Marchand, Michel Lasserre de Rozel.

Professeure certifiée d’orgue et titulaire de premiers prix de concours internationaux (Stresa, Arezzo, Ancona), elle a donné de nombreux concerts et récitals en France et à l’étranger. Elle enseigne actuellement l’orgue et la musique de chambre au Conservatoire de Brest métropole océane.

Passionnée par la musique ancienne, elle se produit en tant que soliste et continuiste au sein de nombreuses formations et auprès d’artistes de renom.

Co-auteur d’une anthologie d’orgue aux Editions buissonnières, en 3 volumes : « L’Orgue aux mille saveurs », elle a à son actif une riche discographie : ses deux derniers opus ont été enregistrés sur deux magnifiques instruments finistériens (« Europa Barocca » sur l’orgue B. Hurvy de la Basilique du Folgoët et « Un orgue en Bretagne «  sur l’orgue Dallam de l’église de Crozon .

François Pineau-Benois est né en 1994. A l’âge de quatre ans, il découvre sa passion pour le violon. Il entre au Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSMDP) à l’âge de 14 ans et obtient son Master en violon à 19 ans. Il poursuit ses études et obtient en 2017 un Master en musique de chambre du CNSMDP, tout en se perfectionnant à l’Ecole Normale de Musique Cortot de Paris avec Régis Pasquier.
Il a participé à des masterclasses de solistes et professeurs renommés parmi lesquels Maxime Vengerov, Salvatore Accardo, Mauricio Fuks.

François est lauréat de la Fondation Banque Populaire et de Safran pour la Musique, bourses de carrière très compétitives (2017) ainsi que des prix de plusieurs concours : le 1er Prix en duo avec Adam Szokolay du Concours International Pro Musicis (2019, Paris), le Grand Prix du Concours International Alexander Glazounov (2017, Paris), le Grand Prix Ciboure de l’Académie Ravel (2015, Saint-Jean-de-Luz), le Prix du jeune artiste du Concours International Léopold Mozart (2013, Augsbourg), les Prix “Musiciens entre guerre et paix” (2012) et Rotary/Lion’s (2013), le Premier Prix du concours Vatelot-Rampal (2006, Bordeaux).

Il a été sélectionné et a participé à plusieurs académies internationales dont l’Académie Kronberg pour jeunes solistes (2019) et a été artiste en résidence à l’Académie Alfred Schnitke (Hambourg).

Musicien au son exceptionnel, il est invité à jouer avec des musiciens de renom tels que François-René Duchable, Goran Filipec, Roland Pidoux, Régis Pasquier et de jeunes musiciens incluant duos, trios, quatuors, orgue, en France, Belgique, Turquie, Russie, Allemagne, Hongrie, Israël, Royaume-Uni. Il s’est produit en soliste avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse sous la direction de Régis Pasquier, l’Orchestre Philharmonique d’Irkoutsk sous la direction de Mikhail Golikov et Maxim Kachalov, le Jerusalem Festival Orchestra sous la direction de Michail Barshevitch, l’orchestre du Festival de Stratford-upon-Avon sous Rimma Sushanskaya, l’Orchestre Philharmonique Tauride de Saint-Pétersbourg sous la direction de Nicolas Krauze et Guiseppe Sabbatini, l’Orchestre Symphonique d’Ashdod sous la direction de Doron Salomon, l’Orchestre de Chambre National de Biélorussie sous la direction d’Evgenij Bushkov et l’Orchestre de l’Opéra de Massy sous celle de Constantin Rouits.

Il joue dans des festivals prestigieux Musique au Pays Basque, Ravel Festival, Raveliades, Liszt en Province, La Nuit des Musées de Paris (France), Stratford-upon-Avon Virtuoso Violin (UK), pour ne citer que ceux-là et dans des salles de concert comme le Grand Salon des Invalides, la Salle Cortot, le Musée de Bourdelle, la Mairie de Paris, le Salon Pushkin House (Londres).

A l’occasion du bicentenaire d’Henri Vieuxtemps, il est invité à jouer son 5ème concerto pour violon et orchestre en Russie et en Equateur en 2020.
France Musique l’a invité à plusieurs reprises pour des émissions en direct.
Avec le soutien de la société Tcherepnin (USA) il enregistre son premier CD : Tcherepnine, Prokofiev, Chostakovitch avec le label Ad Vitam Records.

La presse internationale souligne sa grande virtuosité et l’expressivité de ses interprétations.

François Pineau-Benois joue Le Genève, violon historique du légendaire violoniste Lucien Durosoir, instrument que Durosoir a emporté avec lui pendant la Première Guerre Mondiale et que l’Association des Musiciens entre Guerre et Paix lui prête gracieusement.

Theme by Anders Norén